9 novembre 2019 – Une 20ème mobilisation des irréductibles gaulois aux Urgences de Sisteron le 11 novembre et un grand rassemblement à Manosque le 14 novembre

Face à des « élites » qui ne représentent plus qu’eux mêmes ou leur amis et des votes à l’Assemblée nationale sui vont à l’opposé des discours bien enrobés et bienveillants, les citoyens, les personnels opposent à ces gestionnaires le factuel, la réalité de terrain.
On nous dit que tout va bien, qu’il ne faut pas s’inquiéter alors que les services publics, les maternités, les urgences tombent les uns après les autres, tel un jeu de Massacre. Ils nous disent qu’ils veulent « sauver l’hôpital » alors que les députés votent à l’assemblée nationale 800 millions d’euros d’économies pour les hôpitaux en 2020. C’est pourquoi une centaine de personnes étaient présentes, malgré la pluie, lundi soir devant les urgences de Sisteron pour continuer d’exiger, lors de ce 19ème rassemblement consécutif, l’arrêt de la casse de la santé dans nos zones rurales et la réouverture des urgences 24h/24, 7 jours/7.

Lundi prochain, c’est férié, mais nous serons encore là également !
Le thème décidé collectivement pour lundi prochain (11 novembre) sera : « les irréductibles gaulois de Sisteron ». Le directeur général de l’ARS PACA a dit il n’y a pas longtemps « Je n’ai pas de baguette magique » mais nous on lui répond « nous, on a de la potion magique et on apportera le chaudron lundi prochain ». Une potion pour leur donner un peu plus de sincérité et de courage. Et jeudi 14 novembre à partir de 8h00, nous serons devant la salle Osco Manosco à Manosque, face aux Agoras de l’ARS, nous organiserons l’initiative « L’Agonie de la santé 2019″ et nous remettrons comme prix « Les Tocards de la santé ».

Soyons nombreuses et nombreux le 11 novembre à Sisteron !
Soyons nombreuses et nombreux le 14 novembre à Manosque !
On reste mobilisés et on lâche rien !

>> Ci-joint le tract appelant au rassemblement du lundi 11 novembre à Sisteron à 18h30 :
Tract Urgences Sisteron pour le 11 novembre 2019

>> Ci-joint l’article du journal « La Provence » du 5 novembre (cliquer dessus pour agrandir) :
Article La Provence du 5 novembre 2019

>> Ci-joint l’article du journal « Le Dauphiné » du 6 novembre (cliquer dessus pour agrandir) :
Article Le Dauphiné du 6 novembre 2019

>> Ci-joint une vidéo de Jacques Mantz réalisée lors du rassemblement de lundi :

31 octobre 2019 – Urgences de Sisteron – Une 18ème mobilisation fantomatique et une 19ème pour les rappeler au réel

Plus de 150 personnes se sont encore rassemblées lundi 28 octobre au soir devant les urgences de Sisteron, pour cette 18ème mobilisation consécutive, et ont ensuite défilé dans la ville. Un défilé très animé et déterminé !

Fin octobre est la période d’Halloween et des citrouilles, mais c’est surtout la période du vote du budget de la sécurité sociale et des hôpitaux. Des moyens alloués fantomatiques risquent d’entrainer de très nombreux hôpitaux fantômes.

Et comme ceux qui sont censés défendre l’intérêt du peuple sont en difficulté sur le fonds, sur les arguments, sur le factuel, ils abusent de techniques de corruption des mots…ils les vident de leur substance et vont même jusqu’à inverser leur sens.

C’est pourquoi, le lundi 4 novembre à 18h30, pour la 19ème mobilisation, sur le thème « TPMU – Touche Pas à Mes Urgences », ce sera l’occasion de leur rappeler que nous ne sommes pas dans une fiction mais bien dans la réalité. Nous ferons un point sur le vote de nos parlementaires du 29 octobre déterminant les budgets de la sécurité sociale et de nos hôpitaux pour l’année 2020 ! Car ce vote aura de lourdes conséquences pour l’année 2020 ! Et il faudra en tirer toutes les conséquences !

On ne peut plus accepter d’avoir des représentants du peuple et des ARS, qui du haut de leur tour de verre, regarde le peuple avec mépris, votent ou appliquent des lois qui sont à l’opposé de ce qu’ils expliquent dans leur discours, et contribuent à détourner l’argent de la sécu, et à démolir tout le maillage territorial en matière de santé. Et cela sans jamais devoir en rendre compte ou si peu.

Quand les citoyens arrivent devant une maternité, devant un service de réanimation ou devant un service d’urgences et que la porte est fermée… c’est du concret ! Quand les citoyens sont obligés de faire une heure de route pour une urgences ou quand ils sont contraints de renoncer à des soins… c’est le réel !
Quand des établissements ont des difficultés à recruter des médecins (et même en ce moment des aides soignantes et des infirmières) tellement les conditions de travail sont mauvaises et tellement les salaires sont bas… c’est du concret également !

C’est pourquoi, il nous faut les rappeler au réel, car au delà des chiffres et des graphiques, il y a des vrais humains… il y a des vies qui sont percutées par leur choix politiques !

Il faut les rappeler au réel, en continuant à refuser avec détermination la fermeture des urgences de nuit à Sisteron et en exigeant avec toujours plus de détermination la réouverture 24h/24, 7jours/7 et de qualité !

Il faut les rappeler au réel en innovant et en sachant monter en intensité, comme ce sera le cas le jeudi 14 novembre en tout début de matinée où une très grosse action est prévue. L’ARS PACA organise une initiative importante où 2000 personnes sont prévues pour participer aux Agoras de la santé 2019 à Manosque. Ils se congratulent, disent que tout va bien, et se remettent mutuellement des prix pour se féliciter des fusions, restructurations, fermetures d’hôpitaux, marchandisation de la santé…
Une initiative syndicale et citoyenne se tiendra donc le 14 novembre pour mettre en avant, face aux pseudo-agoras de la santé, l’agonie de la santé 2019. On pourrait même remettre à cette occasion des prix (comme les Tocards d’or de la santé). Nous apporterons lundi plus de précisions à cette initiative importante. vous pouvez dès à présent bloquer la date du 14 novembre, l’initiative devrait débuter à 8h00 et durer toute la journée (avec différentes animations, débats…).

Pour conclure, il faut être encore le plus nombreux possible lundi 4 novembre à 18h30 devant les Urgences de Sisteron.
Merci de diffuser largement autour de vous !
Merci de nous tenir au courant si vous avez un problème de transport, un covoiturage sera organisé !
Restons mobilisés !
Restons déterminés !
On lâche rien, on continue et on ira jusqu’au bout !

>> Ci-joint le tract appelant à la mobilisation du lundi 4 novembre :
Tract Urgences Sisteron pour le 4 novembre 2019

>> Ci-dessous l’article du journal « La Provence » du 29 octobre (Cliquer dessus pour agrandir) :
Article La Provence du 29 octobre 2019

>> Ci-dessous l’article du journal « Le Dauphiné » du 29 octobre, partie 1 + partie 2 (Cliquer dessus pour agrandir) :
1184. Article Le Dauphiné du 29 octobre 2019 (p1)
1184. Article Le Dauphiné du 29 octobre 2019 (p2)

>> Ci-joint la copie de la lettre ouverte du collectif contre les fusions des hôpitaux du 04 et en défense des services publics dont fait partie la CGT, adressée aux parlementaires du 04 : CLIQUER ICI

>> Ci-joint la vidéo « On se laissera pas faire à Sisteron » :

>> Ci-joint la vidéo de Jacques Mantz qui suit la mobilisation aux Urgences de Sisteron depuis le début :

24 octobre 2019 – Urgences de Sisteron – Une 17ème mobilisation sous la pluie et une 18ème fantomatique

Pour la 17ème mobilisation lundi soir, il y avait de la pluie… beaucoup de pluie. Pourtant une centaine de personnes étaient présentes pour crier toute la détermination qui les animent.
Il y avait Mireille Stivala, la responsable nationale CGT Santé et Patrick Bourdillon membres Bureau Fédéral de la CGT Santé.
Il y avait deux médecins urgentistes dont Hugues Breton, nouveau délégué AMUF 04.
Toutes les interventions ont été claires et pourraient se résumer par la formule : « Des solutions existent. Elles dépendent de choix politiques qui dépendent d’une réelle volonté. C’est pourquoi il faut continuer à se mobiliser. »
Oui se mobiliser pour obtenir la réouverture des urgences 24h/24, 7 jours/7 !
Oui se mobiliser pour obtenir une autre politique en matière de santé avec des moyens à la hauteur des besoins !
Oui se mobiliser pour fissurer le plafond de verre du PLFSS (Projet de loi de financement de la sécurité sociale) !

Les quelques positions, ces derniers jours, de la Député des Alpes de Haute Provence Delphine Bagarry (LREM) concernant le vote du projet de loi de financement de la sécurité sociale mérite toute notre attention. Dans plusieurs médias, elle a expliqué que le projet de loi n’était pas en faveur des hôpitaux et qu’on ne doit pas faire peser sur le budget de la sécu des dépenses qui relèvent de l’Etat. Ces interventions sont bien entendu à mettre en lien avec les luttes dans le secteur de la santé et notamment la lutte importante à Sisteron.

Alors, certains diront que c’est une fronde qui s’organise… un certain réveil. D’autres diront que c’est de la posture ou de l’imposture (en vue notamment des Municipales). Nous aurons une première réponse mardi 29 octobre lors du vote en première lecture à l’assemblée nationale. Oui nous serons très vigilants sur les votes des Parlementaires ! Auront-ils la provocation de voter un texte induisant 800 millions d’euros d’économies pour les hôpitaux alors que nous sommes déjà en situation de crise majeure ? Prendront ils la responsabilité d’aggraver la situation avec toutes les conséquences qu’on image pour les personnels et les citoyens ? Ou auront-ils le courage de voter « Contre » et demander une augmentation de l’ONDAM à 5% ?

La lutte à Sisteron continue, s’élargit et fait bouger les lignes !
Lundi 28 octobre, nouvelle mobilisation, la 18ème consécutive, le thème sera : « Des pouvoirs publics fantômes pour un service des urgences fantômes ? ». Une soupe de citrouille est prévue.
Soyons encore nombreuses et nombreux lundi soir à 18h30 !
Donnons un signal fort la veille du vote du budget des hôpitaux à l’assemblée nationale !
On lâche rien !
Pour la CGT,
Cédric Volait

>> Ci-joint le tract appelant à la mobilisation du lundi 28 octobre à Sisteron :
Tract grève crise urgence Sisteron 28 octobre 2019

>> Ci-joint l’article du journal « La Provence » du 22 octobre (cliquer dessus pour agrandir) :
1182. Article La Provence du 22 octobre 2019

>> Ci-joint l’article du journal « Le Dauphiné » du 23 octobre (cliquer dessus pour agrandir) :
1182. Article Le Dauphiné du 23 octobre 2019

>> Ci-joint la dernière vidéo de Jacques Mantz qui participe et filme la mobilisation à Sisteron depuis le début :

19 octobre 2019 – Dossier Santé journal « La Provence » d’hier (grève médecins urgentistes de Digne, mobilisation Urgences de Sisteron, action du 14 novembre…)

La résistance s’organise et se renforce face à la multiplication des attaques contre les hôpitaux, leurs personnels et l’accès aux soins des citoyens ! Et n’oublions pas les EHPAD également qui sont très malmenés en ce moment !
Ci-joint le dossier complet paru hier dans le journal « La Provence » (grève des médecins urgentistes de l’hôpital de Digne contre la fusion des SAMU 04 et 05, mobilisation pour sauvegarder les urgences de Sisteron, action du 14 novembre en préparation…).
CLIQUER SUR L’IMAGE POUR AGRANDIR :

1181. La Provence du 18 octobre 2019 (1)

1181. La Provence du 18 octobre 2019 (2)

1181. La Provence du 18 octobre 2019 (3)

1181. La Provence du 18 octobre 2019 (4)

1181. La Provence du 18 octobre 2019 (5)

1181. La Provence du 18 octobre 2019 (6)

1181. La Provence du 18 octobre 2019 (7)

1181. La Provence du 18 octobre 2019 (8)

18 octobre 2019 – Urgences de Sisteron – 17ème mobilisation lundi prochain avec des invités, des propositions et des perspectives de convergences

Dans les réunions syndicales, politiques, de collectifs citoyens etc… on parle souvent de convergences sans forcément le mettre en pratique ou sans forcément avoir la volonté nécessaire pour la mettre en œuvre. Par contre dans le camp adverse, ils n’emploient jamais le mot de convergences mais l’appliquent par contre de manière méthodique et déterminé. En témoigne par exemple la loi sur la transformation du système de santé du 24 juillet et la loi sur la transformation de la fonction publique du 6 août (avec tous les décrets d’application qui vont progressivement sortir). Il s’agit pour eux de créer de la cohérence, des complémentarités et des synergies dans leurs attaques. Pour prendre l’exemple de ces deux lois, il ne s’agit pas d’une énième réforme à la marge mais de réforme systémique afin de modifier en profondeur le système.
S’il n’y a pas plus de résistances, et que nous n’arrivons pas à les élargir, dans quelques années, il ne restera plus grand chose à défendre en termes de système de santé, de services publics, de protection sociale… et tout le reste.
C’est ce que comprennent de plus en plus de personnes. C’est le sens de la venue à Sisteron lundi dernier d’Hugues Breton, médecin urgentiste de Digne et nouveau délégué AMUF 04. C’est aussi le sens du préavis de grève déposé cette semaine par les médecins de Digne.
Nous sommes tous dans le même bateau, et quand le bateau coule, nous sommes tous concernés !
Donc, on continue à se mobiliser pour obtenir la réouverture des urgences la nuit à Sisteron ! On refuse le projet scélérat de fusion des SAMU 04 et 05 ! Et on continue à travailler les convergences et à l’élargissement du mouvement !
RDV lundi soir (21 octobre) à Sisteron à 18h30 avec la participation de Mireille Stivala, responsable nationale de la CGT Santé et d’Hugues Breton, le délégué départemental de l’AMUF 04… Et puis bien entendu toutes celles et tous ceux qui sont encore debout, ne se résignent pas, et lutteront jusqu’au bout !
Thème de cette 17ème mobilisation consécutive : « Un hôpital presque parfait ».
L’ARS a raison, « il n’y a pas de baguette magique », il n’y a que des choix politiques !
C’est pourquoi nous vous proposons de réaliser et d’apporter tous ensemble des Menus « Solutions » pour un hôpital presque parfait.
A lundi ! On lâche rien !

>> Ci-joint le tract appelant à se mobiliser lundi 21 octobre à Sisteron :
Tract un hôpital presque parfait, urgences Sisteron

>> Ci-joint l’article du journal « Le Dauphiné » du 16 octobre :
Article Le Dauphiné du 16 octobre 2019