9 avril 2021 – Retour sur le rassemblement contre le projet de fusion des hôpitaux de Riez, Puimoisson et Valensole

1353. Non à la fusion des hôpitaux de Riez, Puimoisson et Valensole

Bonsoir,
Dans cette période trouble et d’incertitudes, où se multiplient les projets de restructurations tant dans le public que dans le privé, il est nécessaire de ne pas rester à la surface (là où ils veulent nous maintenir) et d’approfondir les sujets de fond. Il nous faut nous concentrer sur le factuel… Loin des slogans et de la médiocrité dans laquelle ils essaient de nous enfermer (comme dans la paresse intellectuelle et d’engagement) … En gardant comme boussole la défense de l’intérêt des personnels et des populations.

C’était le sens de la mobilisation de mercredi matin, lors du rassemblement à Riez, malgré toutes les difficultés rencontrées, où nous avons croisé des personnels et des citoyens, faisant preuve de bon sens, ayant très bien compris en quoi consistait une fusion d’hôpitaux et pourquoi il fallait se mobiliser pour ne pas qu’elle soit mise en œuvre.

Contrairement à ce qu’explique la direction du GHT 04 à la fin de l’interview de France 3, le but d’une fusion n’est pas d’améliorer le système informatique ou d’améliorer le fonctionnement de la pharmacie. On a eu l’impression d’écouter un sketch, une blague… On pourrait alors lui demander dans la suite logique : Si on veut repeindre de la même couleur les murs des 3 établissements, doit-on faire une fusion ? Peut-être qu’on nous répondra oui, afin de garder une certaine cohérence avec le reste. Ça fait quand même froid dans le dos quand on connait leur responsabilité et l’influence qu’ils peuvent avoir sur l’accès aux soins dans le département.

Pour être plus sérieux, une fusion/absorption, c’est une restructuration de très grande ampleur, lourde, technique entrainant de nombreux chamboulements, ce que Cédric Solezzi explique dans son ouvrage « Tout savoir sur une fusion hospitalière ». Et il débute son livre en expliquant « une fusion absorption entraîne le maintien de l’un des établissements, et la disparition du ou des autres (le survivant conservant son siège, son numéro FINESS, ses références bancaires…) ». Tout est dit en quelques mots.

C’est pourquoi, nous avons besoin de remettre de la démocratie à tous les étages et que chacun joue réellement son rôle de citoyens, de représentants du personnel ou d’élus locaux.

Aujourd’hui, les citoyens ont besoin de reprendre leur place, afin de ne pas laisser carte blanche à des responsables, des technocrates ne représentant que les intérêts d’une petite minorité au détriment de l’intérêt commun.

Grâce à notre réactivité et à la mobilisation qui s’en est suivie, nous avons mis un coup de projecteur sur un véritable scandale sanitaire entraînant la suspension immédiate du projet de fusion. Mais en aucun cas, il s’agit d’un retrait ferme et définitif. C’est pourquoi il faut continuer à nous mobiliser selon différentes modalités et selon notre propre calendrier pour faire échec à leurs plans mortifères et pour exiger des moyens supplémentaires pour les établissements et personnels !

On vous tiendra informé prochainement de la suite qui sera donnée à notre processus de défense et de reconquête de nos structures sanitaires, médico-sociales et sociales.

On a gagné un peu de temps pour avancer nous aussi nos pièces du puzzle !
On reste déterminés !
Et on ne lâchera rien !

>> Pour voir l’interview diffusé dans le JT de France 3 mercredi soir : CLIQUER ICI

>> Pour voir l’interview dans BFM D’ICI : CLIQUER ICI

>> Ci-joint également l’article paru dans la Provence le 8 avril :
1353. Article La Provence du 8 avril 2021

4 avril 2021 – Bien entendu que le rassemblement du 7 avril à Riez est maintenu… Et il est même renforcé !

Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts

Bonjour,
Hier, nous avons eu plusieurs appels de personnels des différents sites de Riez, Puimoisson et Valensole.

Il est dit aux agents : « N’allez pas au rassemblement du 7 avril parce que c’est interdit ».
Non ! Il n’y a rien d’interdit. Le rassemblement a été déclaré en Préfecture. Si la Préfecture l’interdit, on vous le dira, mais à ce jour, ce n’est absolument pas le cas.

Ensuite, il est dit aux agents : « N’allez pas au rassemblement, ça ne sert à rien, le projet de fusion ne se fera pas ».
Non ! Nous n’avons aucune certitude sur ce point. Dans le meilleur des cas, dire cela est une simple opinion, comme on peut le voir sur BFM TV, depuis 1 an, où chacun y va de son jugement. Dans le pire des cas, il s’agit d’une tromperie.

Il nous faut nous baser uniquement sur le factuel !
A ce jour, nous avons 3 éléments à prendre en compte :
1) La direction de l’ARS 04 nous a dit au téléphone qu’ils nous ont entendus et que ce projet ne se fera pas.
2) Nous avons un courrier de la direction générale de l’ARS PACA très ambigu nous expliquant qu’à ce stade, le projet ne bénéficie pas du soutien de l’ARS. Cela peut être interprété de différentes manières. Cela veut-il dire que si le projet est un peu plus ficelé, il aura le soutien de l’ARS ? Cela veut-il dire que dans 2 ou 3 mois, il pourrait avoir le soutien de l’ARS ? Cette réponse est loin d’être satisfaisante !
3) La direction du GHT 04 qui continue d’expliquer que la fusion se fera quand même.
Donc, il y a 3 sons de cloches qui tentent de brouiller les pistes, et qui démontrent clairement la nécessité pour les personnels et les citoyens de se mobiliser !

C’est pourquoi, ce rassemblement est maintenu !
Il est même renforcé puisque l’UD CGT 04, a sorti un communiqué hier pour appeler à se rassembler à Riez (voir document ci-dessous).
L’UD met notamment en avant la question de la gestion de la vaccination et des lits de réanimation.
En effet, quand on dit que nous sommes en « rouge » ou en « noir », c’est simplement lié à l’occupation des lits de réanimation. Ce n’est pas parce qu’il y a énormément de patients hospitalisés, c’est juste que nous n’avons pas assez lits de réanimation.
Donc, la question est : pourquoi ne créent-ils pas plus de lits ?
Aujourd’hui, nous avons seulement 6 vrais lits de réanimation pour 160 000 habitants ! C’est très largement insuffisant !

Voilà, il faut bien comprendre le lien entre l’accélération des projets de fusion/absorption ou des fermetures de lits… l’intransigeance pour en ouvrir de nouveaux… Et le renforcement d’une gouvernementalité par la peur afin que chacun fasse l’autruche et évite d’exiger des comptes à un Etat qui ne joue plus son rôle.
C’est pourquoi ce rassemblement est pleinement légitime… et même nécessaire dans la période !

Pour le déplacement :
Vous trouverez ci-dessous une attestation à imprimer, à remplir et à utiliser si besoin le 7 avril.

Soyons le plus nombreux possible le 7 avril pour défendre nos conditions de travail, nos établissements, notre système de santé, nos biens communs !

On luttera jusqu’à la victoire !

>> Ci-joint le tract de l’USD CGT Santé et Action Sociale 04 : CLIQUER ICI

>> Ci-joint le communiqué de l’UD CGT 04 : CLIQUER ICI

>> Ci-joint une attestation de déplacement : CLIQUER ICI