19 septembre 2019 – Urgences de Sisteron – 13ème mobilisation à la Casa del Papel le 23 septembre 2019 à 18h30

ça fait longtemps qu’on dit qu’on est au bord du gouffre dans notre champ professionnel. Là nous sommes entrés dans le gouffre ! Et pour nous aider, la ministre nous lance une corde savonneuse ! Ces 750 millions d’euros, qu’elle se les garde, on n’en veut pas !
Si c’est juste 750 millions à budget constant et que ce sont les autres services qui vont en pâtir, et si en plus, il n’est prévu ni rouverture des services fermés, ni augmentation de personnel, ni augmentation de lits, ni augmentation de salaire, alors oui qu’elle se les garde !
Cet argent pris ailleurs ne ferait qu’aggraver la situation !
Et ça tout le monde l’a bien compris !

A Mulhouse, il ne reste plus que 7 urgentistes sur 26, le service des urgences ne peut plus tourner ! A la Timone, à Marseille, on perd un malade pendant 15 jours, et quand on le retrouve, il est décédé ! C’est d’une brutalité extrême ! Et c’est de plus en plus fréquent ! Quasiment tous les jours ! Et ce n’était pas le cas, il y a encore 1 ou 2 ans !
Et là la Ministre se félicite qu’il n’y ait eu que 1500 morts de la Canicule cet été, alors que ce chiffre est terrible ! C’est scandaleux ! Mais en même temps c’est révélateur de la manière dont sont considérés les citoyens !

La période est inédite par le niveau de brutalité vécu par les professionnels et les citoyens ! Mais la période est également inédite par le niveau de résistance et de lutte sociale ! Ce qui est quand même très encourageant !

Oui très encourageant, comme la belle lutte citoyenne menée depuis le début de l’été pour que soient rouvertes les urgences de Sisteron 24h/24, 7 jours/7 et de qualité !

C’est une lutte territoriale à partir d’un cas très concret et qui concerne chaque citoyen. C’est aussi une lutte qui fait la jonction entre des revendications professionnelles et des revendications citoyennes.

Après 12 rassemblements, la mobilisation ne faiblit pas ! Encore beaucoup de monde lundi soir (environ 150 au départ du rassemblement… puis entre 200 et 250 au Rond Point du centre ville pour planter les 60 croix et allumer les 60 bougies, et continuer à exiger la rouverture des urgences de nuit avec toujours autant de bruit face au silence de l’ARS et des représentants de l’Etat.

La 13ème mobilisation (lundi prochain) sera encore une grande soirée d’action avec encore des nouveautés ! La première est un léger changement d’horaire : le rassemblement sera avancé d’une heure. Donc RDV à 18h30 devant les urgences de Sisteron. La seconde nouveauté sera le thème de la mobilisation du soir : « Casa del Papel ».
Oui, on va se le faire à la « Casa del Papel », pour que les urgences ne manquent pas à l’appel, dans un secteur où pour quelques uns l’argent se ramasse à la pelle !
Merci de venir avec tenue et masque pour celles et ceux qui le peuvent. Pour les autres des tenues seront fournies sur place.

On reste déterminés !
On lâche rien !

>> Ci-joint le tract appelant au 13ème rassemblement du lundi 23 septembre à 18h30 :
Tract Casa del Papel Urgences Sisteron

>> Ci-joint l’article du journal « Le Dauphiné » du 18 septembre 2019 (cliquer sur l’image pour agrandir) :
Article Le Dauphiné du 18 septembre 2019

>> Pour voir la vidéo de DICI TV du 16 septembre, cliquer sur ce lien :

>> Un journaliste de l’émission « C Politique » de France 5 a suivi la mobilisation à Sisteron lundi soir. Le reportage sera diffusé dimanche 22 septembre à 18h30 sur France 5 dans le cadre de l’émission qui décortiquera l’actualité nationale de la semaine.

13 septembre 2019 – Urgences de Sisteron – Le combat continue avec un 12ème rassemblement consécutif

Aujourd’hui la population n’est pas naïve et comprend très bien la situation. On organise une pénurie de médecins pour ensuite justifier des fermetures de services d’urgences, de maternités et de réanimations un peu partout en France en nous expliquant que c’est pour aller vers du mieux… en nous expliquant que c’est pour améliorer la prise en charge.

Mais aujourd’hui est-ce aller vers du mieux quand on fait une heure de route ou plus pour aller se faire soigner ou quand on a une porte close alors qu’on a un problème de santé important ?

Aujourd’hui, la confiance est proche du niveau zéro envers le ministère de la santé et ses relais sur le terrain ! Et tous les exemples d’actualité le confirment !
Alors que plus de 250 services d’urgences sont en grève, le gouvernement annonce au mois de juin le déblocage de 70 millions pour les hôpitaux et en même temps donne 1,5 milliard pour le Service National Universel. Chercher l’erreur ! On voit bien où sont les priorités ! 1,5 milliard d’euros pour apprendre aux jeunes « La Marseillaise » au garde-à-vous et les envoyer faire des stages dans les EHPAD pour se substituer (gratuitement) aux personnels en nombre très largement insuffisant !

Et maintenant, lundi 9 septembre, voyant que la mobilisation ne cesse de se renforcer, la ministre annonce le déblocage de 750 millions d’euros sur 3 ans mais en souhaitant maintenir un ONDAM à 2,5% d’augmentation, alors qu’il faudrait qu’il soit à 5% pour réellement répondre aux besoins de la population. Concrètement, cela signifierait encore 1 milliard d’économies par an sur les hôpitaux pour les prochaines années. Donc, ce que la ministre donne d’une main, elle le reprend de l’autre !
Et dans ses annonces, rien n’est prévu pour les territoires ruraux, pour des médecins en plus, pour des effectifs en plus, pour des lits en plus et pour rouvrir les services fermés !
C’est une escroquerie intellectuelle de plus ! Et c’est donc une raison de plus de rester mobiliser !

Lundi prochain, le 16 septembre, cela fera 60 jours que les urgences de nuit sont fermées de manière « provisoire » à Sisteron. C’est pourquoi il a été décidé d’organiser une grande marche blanche, avec 60 bougies allumées, et en allant planter 60 croix, pour signifier les menaces qui pèsent sur les habitants et réitérer la détermination et l’exigence de la population pour une réouverture rapide des urgences de nuit ! Un grand sit-in est prévu au cœur de la ville également !

De nombreux médias étaient présents lors de la mobilisation de lundi soir à Sisteron. La plupart de ces médias ont profité de l’occasion pour faire le lien avec les déclarations de la ministre de la santé du jour même (voir ci-dessous).

Un grand Merci à tous les participants pour leur présence et leur engagement !
On continue ! On reste déterminé ! On lâche rien !

>> Ci-joint le tract appelant au rassemblement du lundi 16 septembre à Sisteron :
Tract pour le 16 septembre 2019 urgences Sisteron

>> Ci-joint l’article du journal « La Provence » du 10 septembre (cliquer sur l’image pour agrandir) :
1164. Article La Provence du 10 septembre 2019

>> Ci-joint l’article du journal « Le Dauphiné » du 11 septembre (cliquer sur l’image pour agrandir) :
1164. Article Le Dauphiné du 11 septembre 2019

>> Pour voir le reportage de RMC TV du 10 septembre, cliquer sur ce lien :

>> Pour voir le reportage du JT de 19H00 de France 3 du 9 septembre, cliquer sur ce lien :

>> Pour voir le reportage du JT de 12h00 de France 3 du 10 septembre, cliquer sur ce lien :

>> Pour voir le reportage du JT de 7h00 de BFM TV de mardi 10 septembre, cliquer sur ce lien :

>> Pour voir le reportage de DICI TV du 10 septembre :

5 septembre 2019 – Une nuit blanche et un défilé d’accidentés lundi 9 septembre devant les urgences de Sisteron (11ème mobilisation)

10 rassemblements et toujours autant de monde ! La mobilisation ne faiblit pas !
Lundi 2 septembre, a été organisée une nouvelle mobilisation qui cristallise la colère d’avoir un système de santé à deux vitesses (selon qu’on habite en ville ou dans un territoire rural) et cristallise également toute la détermination des participants.

Les citoyens ont défilé dans les rues de Sisteron où s’alternaient musiques engagées et interventions expliquant la situation à l’ensemble de la population. Des personnes à leur fenêtre sont également descendues pour rejoindre le défilé. Ensuite, tout le monde s’est réuni sur la place de la Mairie pour une assemblée citoyenne où chacun a pu revenir sur l’importance d’avoir un service d’urgences la nuit « de qualité et sans bricolage » avec le récit de quelques anecdotes.

A noter la présence d’un nombre de maires de petites communes plus important que d’habitude (certains avaient mis leur écharpe tricolore d’autres non). A noter également un renouvellement assez important des participants par rapport à lundi dernier. Ce qui fait entre 2000 et 2500 personnes qui ont participé aux différents rassemblements depuis début juillet.

Tout cela est très positif, mais devant le silence assourdissant de l’ARS PACA et des Préfets du 04 et du 05, nous venons de leur renvoyer un courrier ce jour pour leur rappeler leur responsabilité, et la nécessité de se rencontrer très rapidement tous ensemble afin que chacun évite de se renvoyer la balle mais surtout trouver des solutions rapides et satisfaisantes !
Nous devons continuer de faire grimper la pression !

C’est pourquoi il a été décidé la tenue d’une 11ème mobilisation avec quelques nouveautés pour continuer à renforcer la dynamique comme l’intensité du mouvement citoyen et obtenir l’ouverture des urgences 24h/24, 7 jours/7 et de qualité !

Ainsi, il est prévu pour lundi 9 septembre, un défilé où il est demandé aux participants de venir en tenue d’accidentés symbolisant toutes les situations qui peuvent arriver à la population quand les urgences sont fermées.
Ensuite, il est prévu une nuit blanche devant les urgences, avec des tentes et un service d’urgences de nuit fictif assuré par les citoyens toute la nuit (là où les vraies urgences sont fermées).

On continue ! on renforce le mouvement ! Et on ira jusqu’au bout !

>> Ci-joint le tract appelant à la mobilisation du lundi 9 septembre :
Tract nuit blanche Urgences de Sisteron le 9 septembre

>> Ci-joint l’article du journal « La Provence » d’hier (cliquer sur l’image pour agrandir) :
Article La Provence du 4 septembre 2019

>> Ci-joint l’article du journal « Le Dauphiné » d’hier (cliquer sur l’image pour agrandir) :
Article Le Dauphiné du 4 septembre 2019

>> Pour voir l’article d’HPI (Haute Provence Info) : CLIQUER ICI

>> Cliquer ci-dessous pour visionner l’intervention déterminée du Secrétaire Général de l’UD CGT 04 le lundi 2 septembre appelant à renforcer la mobilisation :

>> Cliquer ci-dessous pour visionner l’intervention du Coordinateur Régional CGT Santé PACA du lundi 2 septembre appelant à monter en puissance face à tant de mépris (avec la musique de « J’accuse » de Damien Saez et des photos de la mobilisation) :

30 août 2019 – Crise aux Urgences de Sisteron : une 9ème mobilisation qui gagne en puissance et une 10ème le lundi 2 septembre

Aujourd’hui, on s’aperçoit que dans le département du 04, comme dans les autres départements ruraux, on assiste à une attaque en règle contre les services publics et notamment les services publics de la santé comme les hôpitaux publics.

Aux Urgences de Sisteron, on ne peut pas considéré que le bricolage mise en place par l’ARS et le CHICAS soit sérieux et soit satisfaisant ! Cela ne permet pas de répondre aux besoins et aux difficultés en termes de santé de la population !!!

Cette fermeture « provisoire » des urgences la nuit engendre une mise en danger des populations d’une partie du 04 mais également des départements voisins du 05 et de la Drôme !

C’est pourquoi, 300 personnes étaient présentes lundi 26 août au soir pour le 9ème rassemblement qui s’est transformé en défilé nocturne. Les citoyens présents étaient d’accord sur le fait qu’il ne faut rien lâcher mais également sur le fait qu’il faut continuer à monter en puissance. De nombreuses propositions ont émergé (sit-in, constitution d’une ZAD, blocage général…) et aucune n’a été écartée tellement les enjeux sont importants.

En faisant le total des participants aux différents rassemblements, on arrive à 2000 personnes qui sont passées à Sisteron avec un renouvellement important !

La première victoire aujourd’hui, c’est l’implication déterminée des citoyens et de nombreux élus locaux qui se mobilisent depuis 9 rassemblements pour exiger la réouverture des urgences la nuit !

La seconde victoire, c’est la pression mise sur les décideurs et pouvoirs publics qui commence à faire bouger les lignes !

C’est pourquoi nous devons continuer à travailler les convergences et continuer à faire grandir le mouvement qui est relayé par les médias au niveau national, régional et local. Lundi soir encore, de nombreux médias étaient présents.

Aujourd’hui le peuple a décidé de s’occuper de ses affaires et a décidé de mettre en échec tous les projets malveillants !

Le peuple exige la réouverture rapide des urgences à Sisteron 24h00/24, 7 jours sur 7 et le renforcement des différents services de l’hôpital !

Nous appelons, dès à présent, l’ensemble des personnels, des citoyens, des élus à préparer et à participer à la prochaine mobilisation du lundi 2 septembre, qui débutera à 19h30 devant les urgences de Sisteron !
Ensuite, une grande assemblée citoyenne est prévue devant la Mairie pour finaliser les propositions amorcées lundi dernier.

On lâche rien !
On mènera la lutte jusqu’au bout !

>> Ci-joint le tract appelant au rassemblement du lundi 2 septembre à 19h30 :
1160. Tract grève urgences Sisteron pour le 2 septembre 2019

>> Ci-joint l’article du journal « La Provence » d’hier (cliquer sur l’image pour agrandir) :
1160. Article La Provence du 29 août 2019

>> Cliquer ci-dessous pour accéder au reportage du JT de  » France 3  » de mardi :

>> Cliquer ci-dessous pour accéder au reportage de la radio  » Europe 1  » de mardi :

22 août 2019 – Urgences de Sisteron – Bilan du 8ème rassemblement et un changement de braquet pour le 9ème

On nous explique à longueur de journée qu’on peut faire mieux avec moins. Et bien, faire mieux avec moins cela s’appelle la fermeture provisoire des urgences de Sisteron la nuit !

C’est un exemple concret de la conséquence des politiques de santé menées tant en termes de formations médicales que de baisse des moyens pour l’hôpital public. Il s’agit d’une politique néfaste pour l’intérêt général et pour la santé de la population !

Aujourd’hui la bataille est rude pour obtenir la réouverture des urgences la nuit à Sisteron mais c’est une bataille importante quand on sait que les urgences sont le socle de l’hôpital. Et fragiliser les urgences, c’est fragilisé l’ensemble de l’hôpital de Sisteron, ce qui est totalement inacceptable !

C’est pourquoi, le syndicat CGT, les personnels, les gilets jaunes, les élus locaux, les collectifs citoyens et les habitants se mobilisent avec détermination depuis le 8 juillet. 2 rassemblements le jour ont été organisés, puis 6 rassemblements le soir, soit au total 8 rassemblements rassemblant plus de 200 personnes à chaque fois. Lundi 19 août, nous étions environ 150 malgré la pluie pour exiger la réouverture d’un service d’urgences 24h/24, 7 jours/7 et de qualité !

Aujourd’hui, quasiment tous les jours des services hospitaliers ferment (totalement ou partiellement) en catimini. Et ils pensaient probablement faire la même chose à Sisteron. C’est à dire passer d’une situation provisoire à une situation définitive. Mais c’était sans compter la détermination des citoyens qui ont su travailler les convergences en termes d’analyse, de propositions et de luttes ! Aujourd’hui, nous sommes un caillou dans leur chaussure, et le caillou est en train de grossir !

Nous remercions tous les médias nationaux, régionaux et locaux qui relaient depuis le 8 juillet cette situation de crise inacceptable comme les différentes actions mises en place.

Après 8 rassemblements, et un certain enlisement de la situation, nous avons décidé de changer de braquet et de passer à la vitesse supérieure. C’est pourquoi pour le 9ème rassemblement, le lundi 26 août, il y aura de la nouveauté, et nous organiserons un défilé nocturne et animé dans toute la ville de Sisteron. Et chaque prochain lundi, nous mettrons en place des initiatives nouvelles.

RDV lundi 26 août 2019 à 19h30 devant les urgences, pour l’entrée dans une seconde phase de la mobilisation. Cette soirée sera importante car elle devra être le moment d’une montée en intensité et des décisions devront être prises à l’issue du défilé nocturne !

>> Ci-joint le tract pour le défilé nocturne du 26 août :
1157. Tract pour le 26 août 2019 Urgences de Sisteron

>> Ci-joint l’article du journal national « L’Humanité » du 21 août (cliquer dessus pour agrandir) :
1157. Article L'Humanité du 21 août 2019 Urgences de Sisteron

>> Ci-joint l’article du journal « La Provence » du 21 août (cliquer dessus pour agrandir) :
1157. Article La Provence du 21 août 2019 Urgences de Sisteron

>> Ci-joint l’article du journal « Le Dauphiné » du 21 août (cliquer dessus pour agrandir) :
1157. Article Le Dauphiné du 21 août 2019 Urgences de Sisteron

>> Pour voir la vidéo de « DICI TV », cliquer ci-dessous :

Nous mènerons la lutte jusqu’au bout !
A lundi soir !

19 août 2019 – ONI (Ordre National Infirmier) : toujours plus menaçant… toujours plus inutile !

1156. Non à l'Ordre National Infirmier ONI

Des infirmières reçoivent actuellement deux documents :
– le premier document provient d’une société de recouvrement, intitulé « Avis de dépôt requête injonction de payer imminent ». Il s’agit d’un courrier culpabilisant et menaçant. Il précise qu’en cas de non paiement sous 48h00 l’organisme ferait une requête à Monsieur le Président du tribunal. Mais ce n’est qu’ « un projet ».
– Le second document est un modèle de requête non rempli, là aussi stipulé « Projet » dans le but de rendre le courrier plus officiel qu’il ne l’est réellement.

Comme à chaque fois, la lettre n’est pas envoyée en recommandé. De plus, ce n’est pas une injonction du tribunal. C’est toute l’ambiguïté de ce courrier.

A la lecture, si vous ne paiez pas, la société enverra une requête au tribunal pour que celui-ci produise une injonction.
Le fera-t-il ?
Certains IDE ont reçu depuis plusieurs mois voire années un tel courrier, mais à ce jour ils n’ont reçu aucune injonction d’un tribunal.

Cependant, si toutefois elle effectuait cette démarche, voici le fonctionnement :
La société de recouvrement envoie la requête au tribunal.
Celui-ci étudie et donne un jugement. A partir de là, il y a deux solutions :
1) soit il rejette et tout s’arrête, vous n’avez rien à payer
2) soit il remplit l’ordonnance d’injonction et s’ensuit une procédure détaillée ci-dessous.
Le tribunal signe et date la notification et la renvoie à l’organisme de recouvrement. A partir de cette date (date où le juge du tribunal signe le document), la société de recouvrement a 6 mois pour vous renvoyer le document. S’il dépasse le délai, la procédure est nulle et non avenue (attention il n’est pas précisé que le courrier doit être recommandé même si l’injonction de paiement est officielle et obligatoire car émanant d’un juge).
A partir du moment où vous recevez la lettre, vous avez 1 mois pour la contester en écrivant au greffe en lettre recommandée.
Cela bloque la procédure et il faudra attendre de passer devant le juge de proximité qui donnera son avis.
Comme vous pouvez le constater, cette procédure est très lourde au regard de la somme à recouvrer, il y a donc de fortes probabilités pour que les tribunaux ne les engagent pas.


>> Pour voir le dernier communiqué de la fédération CGT Santé et Action Sociale sur l’ordre Infirmier : CLIQUER ICI

18 août 2019 – Urgences de Sisteron – Bilan du 7ème rassemblement et 8ème en perspective le 19 août 2019

Lundi dernier (12 août) a été organisé un 7ème rassemblement pour exiger la réouverture rapide du service des urgences la nuit à Sisteron. Ce fut encore une belle réussite. Toujours autant de monde, environ 200 personnes, devant les urgences de 19h30 à environ 22h00, avec chants, slogans, pancartes et toute la détermination nécessaire ! Militants syndicaux, associatifs ou politiques, gilets jaunes, citoyens s’étaient donnés rendez-vous pour participer à cette grande sardinade revendicative !

Des touristes ont pu venir pour soutenir cette démarche plus que légitime tout en profitant du côté festif de la soirée.

Il a été rappelé que nous défendrons, sans ambigüité, nos biens communs ! Il a été rappelé qu’il est inacceptable de mettre en danger la population pour répondre à des injonctions de politiques européennes, financières et austéritaires. Il a été aussi rappelé l’impact en termes de dysfonctionnements que pouvait avoir la fermeture des urgences de nuit sur d’autres professions comme les pompiers ou les gendarmes. Malgré tous les discours rassurants, les dysfonctionnements se multiplient, et on voit bien que la crise actuelle dépasse largement le cadre des seules urgences ! Nous ne voulons pas du monde qu’ils essaient de nous imposer : une liberté totale pour les plus riches, les plus puissants… Et une insécurité totale pour les plus pauvres, les plus fragiles !

Comme à chaque fois, les médias locaux, régionaux et nationaux ont joué le jeu, et ont encore couvert l’évènement. Ce ne sont pas les mêmes à chaque fois, mais il y en a toujours plusieurs. Après BFM, Le Parisien et Aujourd’hui en France il y a quelques jours… La Provence, Le Dauphiné, France 3 et RMC… étaient présents ce lundi.

>> Ci-joint l’article du journal La Provence relatif au rassemblement du 12 août : CLIQUER ICI

>> Pour voir le reportage du JT 19-20 de France 3 sur les grèves aux urgences en PACA : Avignon, Toulon, Martigues, Sisteron… en duplex de Sisteron, cliquer ci-dessous :

>> Pour voir le reportage de RMC lors du rassemblement du 12 août aux urgences de Sisteron, cliquer ci-dessous :

>> Pour voir l’article du journal Le Dauphiné, cliquer sur ce lien : CLIQUER ICI

>> Ci-joint enfin le tract appelant au nouveau rassemblement du 19 août :
1155. Tract Urgences Sisteron pour le 19 août

Soyons encore nombreuses et nombreux pour ce nouveau rassemblement de lundi (19 août à 19h30) pour envoyer un message clair et fort : La mobilisation et notre détermination sont puissantes ! On ne laissera pas massacrer nos biens communs ! Et on luttera jusqu’au bout, sans faiblir, et jusqu’à la victoire !