20 septembre 2019 – Mobilisation Retraites du 24 septembre – Stoppons la régression sociale, imposons un autre choix de société !

Tract 24 septembre réforme des retraites

A la sortie de la guerre, en 1946, les forces issues de la Résistance ont créé la Sécurité Sociale pour tous. Macron et son gouvernement mettent en place l’insécurité sociale pour tous !

Aujourd’hui, le gouvernement veut inverser la logique de notre système de retraite en mettant en place un système d’enveloppe fermée (14% du PIB au maximum)… logique qui a conduit le système de santé en situation de crise exceptionnelle et c’est ce qui nous fait souffrir dans nos établissements ! Un tel système conduirait à baisser régulièrement le niveau de pensions !

Oui, l’objectif de la réforme est de bloquer définitivement la part des richesses que nous affectons collectivement à nos retraites !

D’ailleurs dans une vidéo de 2016, François Fillon avait expliqué devant les patrons : « Le système par points, ça permet une chose qu’aucun homme politique n’avoue. Cela permet de diminuer chaque année la valeur des points et donc de diminuer le niveau des pensions ».

Cette réforme, non seulement veut diminuer les pensions de retraite, mais ne prend plus en compte la pénibilité de nos métiers. C’est complètement inégalitaire !
Plutôt que dire il y a des professions où la pénibilité n’est pas prise en compte, alors supprimons là pour tout le monde. Non, il faut au contraire l’appliquer à tous les métiers pénibles !

L’espérance de vie en bonne santé est aujourd’hui à 64 ans. Mais elle est bien inférieure dans de nombreux métiers de la santé et de l’action sociale !

Cela justifie un dispositif de pénibilité qui doit être effectif autant dans le public que dans le privé ! Il faut tous qu’on soit à l’offensive ! Et public / privé, c’est le même combat !

Les ressources de la loi de financement de la sécurité sociale, ce sont les ressources pour notre champ professionnel mais ce sont aussi les ressources pour la retraite !
Système de retraite / Santé / Social… Même combat !

La question de fond importante est : quelle part des ressources on consacre à la protection sociale ?
Et aujourd’hui, le partage des richesses pose un très gros problème !
Et sur cette bataille, il faut y être tous ensemble !

L’objectif recherché : c’est de tout basculer sur le secteur marchand et les assurances ! Que ce soit pour notre secteur d’activité ou que ce soit pour les retraites ! ça sert à multiplier les sources de profits pour les investisseurs ! Et cela ça coute beaucoup plus cher à la collectivité !

Oui, les seuls gagnants de cette réforme seraient les banques et les assurances ! Ce serait un recul sociétal de près de 80 ans !
On ne veut pas que notre argent aille dans les mains des assureurs qui vont le placer en Bourse et qui vont en planquer une grande partie dans les paradis fiscaux !
Pour résumer, ce serait : « Un système qui doit conduire à la baisse de toutes les pensions, avec un départ plus tardif pour tout le monde ! ».

Tous ensemble organisons une forte journée de grève et de manifestation le mardi 24 septembre. Une date qui permettra d’unifier la colère sociale qui gronde dans différents secteurs (SNCF, RATP, Hôpitaux, Finances Publiques…).
Expliquons partout cette énorme escroquerie de manière pédagogue !
Posons des heures d’infos syndicales et organisons des AG !
Déposons des préavis de grève partout !
Mettons tous les moyens pour réussir cette grande journée de grève et de mobilisation !
Inscrivons nous dans un processus de lutte qui devra monter en puissance !
Bonnes luttes !

>>Ci-joint le tract fédéral pour le 24 septembre : CLIQUER ICI

>>Ci-joint le 4 pages de l’UD CGT 04 : CLIQUER ICI

>>Ci-joint un film de la CGT Retraités 13 :

19 septembre 2019 – Urgences de Sisteron – 13ème mobilisation à la Casa del Papel le 23 septembre 2019 à 18h30

ça fait longtemps qu’on dit qu’on est au bord du gouffre dans notre champ professionnel. Là nous sommes entrés dans le gouffre ! Et pour nous aider, la ministre nous lance une corde savonneuse ! Ces 750 millions d’euros, qu’elle se les garde, on n’en veut pas !
Si c’est juste 750 millions à budget constant et que ce sont les autres services qui vont en pâtir, et si en plus, il n’est prévu ni rouverture des services fermés, ni augmentation de personnel, ni augmentation de lits, ni augmentation de salaire, alors oui qu’elle se les garde !
Cet argent pris ailleurs ne ferait qu’aggraver la situation !
Et ça tout le monde l’a bien compris !

A Mulhouse, il ne reste plus que 7 urgentistes sur 26, le service des urgences ne peut plus tourner ! A la Timone, à Marseille, on perd un malade pendant 15 jours, et quand on le retrouve, il est décédé ! C’est d’une brutalité extrême ! Et c’est de plus en plus fréquent ! Quasiment tous les jours ! Et ce n’était pas le cas, il y a encore 1 ou 2 ans !
Et là la Ministre se félicite qu’il n’y ait eu que 1500 morts de la Canicule cet été, alors que ce chiffre est terrible ! C’est scandaleux ! Mais en même temps c’est révélateur de la manière dont sont considérés les citoyens !

La période est inédite par le niveau de brutalité vécu par les professionnels et les citoyens ! Mais la période est également inédite par le niveau de résistance et de lutte sociale ! Ce qui est quand même très encourageant !

Oui très encourageant, comme la belle lutte citoyenne menée depuis le début de l’été pour que soient rouvertes les urgences de Sisteron 24h/24, 7 jours/7 et de qualité !

C’est une lutte territoriale à partir d’un cas très concret et qui concerne chaque citoyen. C’est aussi une lutte qui fait la jonction entre des revendications professionnelles et des revendications citoyennes.

Après 12 rassemblements, la mobilisation ne faiblit pas ! Encore beaucoup de monde lundi soir (environ 150 au départ du rassemblement… puis entre 200 et 250 au Rond Point du centre ville pour planter les 60 croix et allumer les 60 bougies, et continuer à exiger la rouverture des urgences de nuit avec toujours autant de bruit face au silence de l’ARS et des représentants de l’Etat.

La 13ème mobilisation (lundi prochain) sera encore une grande soirée d’action avec encore des nouveautés ! La première est un léger changement d’horaire : le rassemblement sera avancé d’une heure. Donc RDV à 18h30 devant les urgences de Sisteron. La seconde nouveauté sera le thème de la mobilisation du soir : « Casa del Papel ».
Oui, on va se le faire à la « Casa del Papel », pour que les urgences ne manquent pas à l’appel, dans un secteur où pour quelques uns l’argent se ramasse à la pelle !
Merci de venir avec tenue et masque pour celles et ceux qui le peuvent. Pour les autres des tenues seront fournies sur place.

On reste déterminés !
On lâche rien !

>> Ci-joint le tract appelant au 13ème rassemblement du lundi 23 septembre à 18h30 :
Tract Casa del Papel Urgences Sisteron

>> Ci-joint l’article du journal « Le Dauphiné » du 18 septembre 2019 (cliquer sur l’image pour agrandir) :
Article Le Dauphiné du 18 septembre 2019

>> Pour voir la vidéo de DICI TV du 16 septembre, cliquer sur ce lien :

>> Un journaliste de l’émission « C Politique » de France 5 a suivi la mobilisation à Sisteron lundi soir. Le reportage sera diffusé dimanche 22 septembre à 18h30 sur France 5 dans le cadre de l’émission qui décortiquera l’actualité nationale de la semaine.

13 septembre 2019 – Urgences de Sisteron – Le combat continue avec un 12ème rassemblement consécutif

Aujourd’hui la population n’est pas naïve et comprend très bien la situation. On organise une pénurie de médecins pour ensuite justifier des fermetures de services d’urgences, de maternités et de réanimations un peu partout en France en nous expliquant que c’est pour aller vers du mieux… en nous expliquant que c’est pour améliorer la prise en charge.

Mais aujourd’hui est-ce aller vers du mieux quand on fait une heure de route ou plus pour aller se faire soigner ou quand on a une porte close alors qu’on a un problème de santé important ?

Aujourd’hui, la confiance est proche du niveau zéro envers le ministère de la santé et ses relais sur le terrain ! Et tous les exemples d’actualité le confirment !
Alors que plus de 250 services d’urgences sont en grève, le gouvernement annonce au mois de juin le déblocage de 70 millions pour les hôpitaux et en même temps donne 1,5 milliard pour le Service National Universel. Chercher l’erreur ! On voit bien où sont les priorités ! 1,5 milliard d’euros pour apprendre aux jeunes « La Marseillaise » au garde-à-vous et les envoyer faire des stages dans les EHPAD pour se substituer (gratuitement) aux personnels en nombre très largement insuffisant !

Et maintenant, lundi 9 septembre, voyant que la mobilisation ne cesse de se renforcer, la ministre annonce le déblocage de 750 millions d’euros sur 3 ans mais en souhaitant maintenir un ONDAM à 2,5% d’augmentation, alors qu’il faudrait qu’il soit à 5% pour réellement répondre aux besoins de la population. Concrètement, cela signifierait encore 1 milliard d’économies par an sur les hôpitaux pour les prochaines années. Donc, ce que la ministre donne d’une main, elle le reprend de l’autre !
Et dans ses annonces, rien n’est prévu pour les territoires ruraux, pour des médecins en plus, pour des effectifs en plus, pour des lits en plus et pour rouvrir les services fermés !
C’est une escroquerie intellectuelle de plus ! Et c’est donc une raison de plus de rester mobiliser !

Lundi prochain, le 16 septembre, cela fera 60 jours que les urgences de nuit sont fermées de manière « provisoire » à Sisteron. C’est pourquoi il a été décidé d’organiser une grande marche blanche, avec 60 bougies allumées, et en allant planter 60 croix, pour signifier les menaces qui pèsent sur les habitants et réitérer la détermination et l’exigence de la population pour une réouverture rapide des urgences de nuit ! Un grand sit-in est prévu au cœur de la ville également !

De nombreux médias étaient présents lors de la mobilisation de lundi soir à Sisteron. La plupart de ces médias ont profité de l’occasion pour faire le lien avec les déclarations de la ministre de la santé du jour même (voir ci-dessous).

Un grand Merci à tous les participants pour leur présence et leur engagement !
On continue ! On reste déterminé ! On lâche rien !

>> Ci-joint le tract appelant au rassemblement du lundi 16 septembre à Sisteron :
Tract pour le 16 septembre 2019 urgences Sisteron

>> Ci-joint l’article du journal « La Provence » du 10 septembre (cliquer sur l’image pour agrandir) :
1164. Article La Provence du 10 septembre 2019

>> Ci-joint l’article du journal « Le Dauphiné » du 11 septembre (cliquer sur l’image pour agrandir) :
1164. Article Le Dauphiné du 11 septembre 2019

>> Pour voir le reportage de RMC TV du 10 septembre, cliquer sur ce lien :

>> Pour voir le reportage du JT de 19H00 de France 3 du 9 septembre, cliquer sur ce lien :

>> Pour voir le reportage du JT de 12h00 de France 3 du 10 septembre, cliquer sur ce lien :

>> Pour voir le reportage du JT de 7h00 de BFM TV de mardi 10 septembre, cliquer sur ce lien :

>> Pour voir le reportage de DICI TV du 10 septembre :

5 septembre 2019 – Une nuit blanche et un défilé d’accidentés lundi 9 septembre devant les urgences de Sisteron (11ème mobilisation)

10 rassemblements et toujours autant de monde ! La mobilisation ne faiblit pas !
Lundi 2 septembre, a été organisée une nouvelle mobilisation qui cristallise la colère d’avoir un système de santé à deux vitesses (selon qu’on habite en ville ou dans un territoire rural) et cristallise également toute la détermination des participants.

Les citoyens ont défilé dans les rues de Sisteron où s’alternaient musiques engagées et interventions expliquant la situation à l’ensemble de la population. Des personnes à leur fenêtre sont également descendues pour rejoindre le défilé. Ensuite, tout le monde s’est réuni sur la place de la Mairie pour une assemblée citoyenne où chacun a pu revenir sur l’importance d’avoir un service d’urgences la nuit « de qualité et sans bricolage » avec le récit de quelques anecdotes.

A noter la présence d’un nombre de maires de petites communes plus important que d’habitude (certains avaient mis leur écharpe tricolore d’autres non). A noter également un renouvellement assez important des participants par rapport à lundi dernier. Ce qui fait entre 2000 et 2500 personnes qui ont participé aux différents rassemblements depuis début juillet.

Tout cela est très positif, mais devant le silence assourdissant de l’ARS PACA et des Préfets du 04 et du 05, nous venons de leur renvoyer un courrier ce jour pour leur rappeler leur responsabilité, et la nécessité de se rencontrer très rapidement tous ensemble afin que chacun évite de se renvoyer la balle mais surtout trouver des solutions rapides et satisfaisantes !
Nous devons continuer de faire grimper la pression !

C’est pourquoi il a été décidé la tenue d’une 11ème mobilisation avec quelques nouveautés pour continuer à renforcer la dynamique comme l’intensité du mouvement citoyen et obtenir l’ouverture des urgences 24h/24, 7 jours/7 et de qualité !

Ainsi, il est prévu pour lundi 9 septembre, un défilé où il est demandé aux participants de venir en tenue d’accidentés symbolisant toutes les situations qui peuvent arriver à la population quand les urgences sont fermées.
Ensuite, il est prévu une nuit blanche devant les urgences, avec des tentes et un service d’urgences de nuit fictif assuré par les citoyens toute la nuit (là où les vraies urgences sont fermées).

On continue ! on renforce le mouvement ! Et on ira jusqu’au bout !

>> Ci-joint le tract appelant à la mobilisation du lundi 9 septembre :
Tract nuit blanche Urgences de Sisteron le 9 septembre

>> Ci-joint l’article du journal « La Provence » d’hier (cliquer sur l’image pour agrandir) :
Article La Provence du 4 septembre 2019

>> Ci-joint l’article du journal « Le Dauphiné » d’hier (cliquer sur l’image pour agrandir) :
Article Le Dauphiné du 4 septembre 2019

>> Pour voir l’article d’HPI (Haute Provence Info) : CLIQUER ICI

>> Cliquer ci-dessous pour visionner l’intervention déterminée du Secrétaire Général de l’UD CGT 04 le lundi 2 septembre appelant à renforcer la mobilisation :

>> Cliquer ci-dessous pour visionner l’intervention du Coordinateur Régional CGT Santé PACA du lundi 2 septembre appelant à monter en puissance face à tant de mépris (avec la musique de « J’accuse » de Damien Saez et des photos de la mobilisation) :

31 août 2019 – ARS – Agences régionales de santé : des usines à burn-out

Management harcèlement burn out

Nous nous souvenons d’un article que nous avions lu il y a pas mal de temps qui expliquait que le directeur général de l’ARS de Midi-Pyrénées était l’ancien numéro 2 de Carrefour…Un spécialiste des marchandises qui devait piloter la santé dans sa région. Qui a dit que l’hôpital n’était pas une entreprise, et que les patients n’étaient pas de la marchandise ? Un simple exemple parle plus qu’un long discours. Ils pourront toujours nous répondre « Avec Carrefour, je positive »…Mais, ce seront bien les seuls à positiver tant le fossé se creuse entre leurs objectifs et les attentes des patients et des personnels de santé sur le terrain… et même au sein des ARS…

>> Ci-joint un article qui vient de paraitre dans l’Humanité Dimanche intitulé « Agences régionales de santé, des usines à burn-out » : CLIQUER ICI

>> Ci-joint également un article qui était sorti fin 2018 dans Marsactu sur le management au sein de l’ARS PACA intitulé « Le management à la serpe du directeur qui a fragilisé l’agence régionale de santé » : CLIQUER ICI